top of page

Plein succès pour la journée de la Chaîne 2024 !

La Chaîne des Rôtisseurs de Monaco a célébré vendredi 19 avril dernier sa journée de la Chaîne 2024, en partenariat avec la Société des Amis du Musée des Beaux-Arts de Nice (SAMBAN) qui fêtait le premier anniversaire de sa fondation.

L'événement a réuni plus d'une centaine de participants enthousiastes !

L'après-midi, une visite privée du musée était organisée, suivie d'un atelier d'œnologie. Le soir, c'est dans les salons de l'hôtel Negresco que les participants ont assisté à un magnifique concert du Chœur Région Sud sous la direction de Michel Piquemal, suivi d'un dîner spécialement concocté par Virginie Basselot, cheffe étoilée des cuisines et Meilleure Ouvrière de France.


Un lieu prestigieux pour un dîner-concert d'exception. © Fabrice Roy
Un lieu prestigieux pour un dîner-concert d'exception. © Fabrice Roy




La journée a débuté par une visite du musée animée par sa directrice Johanne Lindskog et par sa chargée de diffusion culturelle Julie Valladier.


Johanne Lindskog conduit l'une des visites du musée. © Fabrice Roy
Johanne Lindskog conduit l'une des visites du musée. © Fabrice Roy

Les visiteurs ont ensuite été conviés à assister à une masterclass d'œnologie préparée par Burçak Desombre, consultante sommelière et échanson de la Chaîne des Rôtisseurs de Monaco.


La Masterclass d'œnologie © Yannick Pellegrin
La Masterclass d'œnologie © Yannick Pellegrin

La soirée débutait à 19 heures par un concert interprété par le Chœur Région Sud, sur le thème "Gabriel Fauré et ses amis".

Créé en 1989 et dirigé par Michel Piquemal, le Chœur Région Sud comprend une centaine de chanteurs, issus des six départements de la région et de Monaco. Il se compose de deux ensembles vocaux, l'un basé en Provence et l'autre sur la Côte d'Azur. Chaque choriste bénéficie d’une formation approfondie au chant choral grâce à la pratique collective et au contact de musiciens et solistes professionnels.


Le Chœur Région Sud © IDMedia Cannes
Le Chœur Région Sud © IDMedia Cannes

Au programme:

  • Gabriel Fauré

    • Cantique de Jean Racine

    • Madrigal

    • Les Djinns

    • Super Flumina Babylonis (œuvre inédite pour chœur et piano, arrangement de Raymond Alessandrini)

  • Claude Debussy

    • Clair de Lune (piano seul)

  • Martial Caillebotte

    • Ecce quam bonum

  • Charles Gounod

    • Gallia

Direction: Michel Piquemal - Piano: Phillippe Reymond - Soprano: Vanessa Fouillet


Gérard Canarie, Bailli de la Chaîne et Fabrice Roy, Président de la SAMBAN. ©IDmediaCannes
Gérard Canarie, Bailli de la Chaîne et Fabrice Roy, Président de la SAMBAN. ©IDmediaCannes

Après un verre de champagne dégusté dans le Salon Royal, Fabrice Roy, Président de la SAMBAN, a pris la parole pour détailler les actions entreprises depuis un an.

La parole était alors passée à Gérard Canarie, Bailli de la Chaîne des Rôtisseurs de Monaco qui a rappelé la raison d'être de cette confrérie, gastronomie, convivialité, patrimoine et partage.


Johanne Lindskog et Robert Roux © Fabrice Roy
Johanne Lindskog et Robert Roux © Fabrice Roy

Johanne Lindskog, directrice du Musée des Beaux-Arts a pris ensuite le micro. Dans son allocution, elle a rappelé l'importance de cette connivence autour d'un même but qui anime les équipes du musée et celle de la SAMBAN.

La partie protocolaire était clôturée par Robert Roux, adjoint au Maire de Nice, en charge de la culture, qui s'est félicité de du dynamisme de la SAMBAN au service de l'ambition portée par le Musée.


Virginie Basselot et sa brigade © Fabrice Roy
Virginie Basselot et sa brigade © Fabrice Roy

Ce fut ensuite l'heure du dîner, spécialement conçu par Virginie Basselot, sur la base des recettes appréciées de Claude Monet.

Virginie Basselot est l’une des figures de la nouvelle génération du paysage gastronomique français. Meilleure Ouvrière de France, elle a déjà été plusieurs fois primée.

Depuis 2018, elle est aux commandes des cuisines du Negresco.

Virginie propose une cuisine exigeante, avec une élégance et une maîtrise qui lui permettent une totale liberté.

Chez les Monet, on avait le culte de la table ! En plus d’un inimitable coup de pinceau, le peintre était doté d’un sacré coup de fourchette ! Il aimait savourer une cuisine

simple, bourgeoise et goûteuse, qui traduisait un véritable art de vivre et de recevoir au quotidien.

Le menu de la soirée s’est inspiré des mets appréciés par le maître de l’impressionnisme, attestés par les émouvants carnets tenus par sa cuisinière Marguerite:


© Fabrice Roy


Menu de la soirée de gala

La soupe royale

Consommé gourmand, légumes du potager, condiments et bouillon d'herbes de nos vallées

Le prince de nos rivières

​Filets de brochet au beurre blanc, épinards et tombée de girolles

Les hôtes de nos basses-cours

​Volaille du domaine Terre de Toine de Pierlas, farce fine d'écrevisse, queues d'écrevisses en bisque crémée au jus.

Délice terrien de nos champs en partage

Le dessert préféré de Claude

​Gateau vert-vert, entremet pistache, crème mousseline, biscuit moelleux-craquant

Vins, Café, Mignardises​

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page